Comment savoir si votre enfant a des poux ?

 

Quelques jours à peine après la rentrée des classes, vous apercevez le traditionnel panneau « les poux font leur rentrée » devant l’école. Ça ne veut pas dire que votre enfant va forcément attraper la fameuse pédiculose, terme médical pour dire tout simplement qu’il a des poux. Cependant, mieux vaut rester vigilant afin de pouvoir traiter le problème avant qu’il ne soit trop important et que d’autres membres de la famille soient contaminés.  

 

Les signes évidents

Si votre enfant se gratte la tête fréquemment, vous pouvez vous préparer à investiguer. Dans beaucoup de cas, les poux, ça gratte ! En effet, ces minuscules insectes s’installent confortablement dans le cuir chevelu afin de piquer régulièrement le crâne de leur hôte. A la manière des moustiques, ils se nourrissent de sang, on dit qu’ils sont hématophages. Et c’est la salive qu’ils injectent au moment de la piqûre qui peut provoquer des démangeaisons. Il est d’ailleurs parfois possible de voir des petits boutons en bordure du cuir chevelu. Mais comme les démangeaisons ne sont pas toujours dues aux poux, et que parfois les poux n’en provoquent pas, il faut chercher d’autres signes.

 

Traquer le pou

Avec ses deux millimètres et une vitesse de pointe de 23cm à la minute, le pou sait se faire discret et se mettre rapidement à l’abri lorsqu’on le traque en passant simplement les mains dans les cheveux. Pour avoir plus de chances de trouver des poux, on peut attacher les cheveux longs en plusieurs mèches et les inspecter une à une, ce qui empêche l’insecte de s’échapper. L’outil idéal est le peigne à poux, comme le peigne métallique Full Marks, aux dents suffisamment fines et resserrées pour bloquer le pou et le faire tomber. Soyez méthodique, en partant des racines, au plus près du crâne, vers l’extérieur. Afin d’avoir plus de chances de les voir, vous pouvez mouiller les cheveux de votre enfant et placer une serviette blanche sur ses épaules pour mieux repérer les insectes qui tombent.

 

Reconnaître les lentes

Les lentes sont un autre moyen de s’assurer qu’il s’agit de poux, à condition de bien les identifier. En effet, on les confond souvent avec les pellicules, petites particules blanches qui leur ressemblent beaucoup. On les trouve principalement près du cuir chevelu. Pour être sûr qu’il s’agit de lentes, on peut frotter le cuir chevelu sur la zone. Si les particules blanches tombent, c’est qu’il s’agit seulement de pellicules. Par contre si elles restent bien accrochées, on peut soupçonner des lentes. Saisissez alors un cheveu entre deux ongles et faites-le glisser jusqu’à attraper la lente présumée. Elle résiste un peu car au moment de la ponte la femelle dépose une substance qui colle l’œuf au cheveu. Une fois que vous l’avez déposée dans un mouchoir en papier ou sur une feuille, observez-là, au besoin avec une loupe. Si elle est beige, c’est qu’elle contient une larve vivante. Par contre si elle est blanche, c’est que celle-ci a déjà éclos.

 

Mieux vaut prévenir que guérir !

 Si votre enfant n’est pas contaminé, autant vous assurer qu’il le reste ! Il est important de faire de la prévention et de sensibiliser les parents et professeurs sur le comportement à adopter en cas de contamination, pour se débarrasser le plus vite possible du problème. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre espace dédié aux écoles