Infestation de poux : Mais pourquoi sont-ils si nombreux ?

 

Quelques semaines après la rentrée, le petit dernier se gratte la tête et la grande a des boutons dans la nuque. Même vous, vous commencez à vous demander ce que sont exactement ces petits points blancs dans vos cheveux. Mais d’où viennent les poux et comment se propagent-ils ? Quelques éléments de réponse pour bien comprendre leur mécanisme de reproduction et conserver toute sa vigilance dans les situations à risque.

 

Les enfants, la collectivité et les poux

Les poux ont tendance à toucher principalement les enfants, qui les attrapent en collectivité. Que ce soit à la crèche, à l’école ou en colonie de vacances, les poux se propagent d’autant plus vite que les enfants sont nombreux et ont des jeux qui favorisent la contamination. La concentration d’un grand nombre d’enfants dans un environnement clos est donc une formidable opportunité pour les poux, qui profitent des grands moments de retrouvailles pour proliférer.

 

L’automne, la saison préférée des poux

Les poux n’ont biologiquement parlant pas de saison spécifique. Il y a par contre des moments de l’année qui favorisent leur propagation. L’année scolaire est une période critique car c’est le moment où les enfants sont tous ensemble, après avoir passé deux mois dans des environnements différents. Il suffit alors d’un enfant porteur pour que les insectes se reproduisent rapidement et passent de tête en tête. Une fois que les parents s’en sont rendu compte, les enfants sont traités et tout rentre dans l’ordre.

 

Il est important de faire de la prévention et de sensibiliser les parents et professeurs sur le comportement à adopter en cas de contamination pour se débarrasser le plus vite possible du problème.

 

L’itinéraire du pou, d’une tête à l’autre

Le pou ne saute pas, pas plus qu’il ne vole. Il parvient à passer de tête en tête en rampant, et en s’agrippant d’un cheveu à l’autre. Lors de leurs jeux et de leurs activités dans le cadre de l’école, les têtes des enfants sont souvent en contact, par exemple lorsqu’ils font un travail à plusieurs. Les filles aux cheveux longs sont particulièrement exposées lorsque leurs cheveux ne sont pas attachés, les poux rampant alors discrètement de mèche en mèche. Enfin les poux peuvent se nicher dans les brosses, bonnets et barrettes, même si ce mode de transmission est plus rare car le pou vit peu de temps loin de son hôte.

 

Une propagation discrète

La force du pou, c’est de passer inaperçu dans les premiers temps. Comme une femelle pou pond entre 5 et 10 œufs par jour, elle peut rapidement étendre la population de poux à de nombreux enfants en passant d’une tête à l’autre. Cependant, le temps que les lentes aient éclos, il est possible que les insectes restent incognito, car les lentes ne provoquent pas de démangeaisons et peuvent être difficiles à voir spontanément, lorsqu’on ne les cherche pas. De plus, une fois les enfants contaminés, c’est l’ensemble de la famille, frères, sœurs ou cousins, qui peut être touchée et peut à son tour propager les poux dans un autre environnement. Il faut donc agir vite et utiliser un produit radical, comme Full Marks.