Les symptômes d’une infestation par les poux

 

A chaque rentrée c’est la même chose, on vous prévient que les poux sont là, prêts à coloniser les cheveux de vos enfants ! Seulement, ça n’est pas facile à repérer, un pou, c’est minuscule et très rapide… Heureusement, il y a quelques indices qui peuvent vous alerter sur la présence de ces indésirables. Focus sur les symptômes qui révèlent à coup sûr l’infestation par les poux.

 

 

Symptôme 1 : Des démangeaisons

Les démangeaisons sont le symptôme le plus connu et le plus évident d’une contamination par les poux. En période d’épidémie, vous regardez d’un œil suspicieux la moindre petite main qui se gratte le cuir chevelu ? Vous avez raison d’être vigilant bien sûr, mais il faut aussi savoir que les démangeaisons peuvent avoir d’autres origines. De plus il y a des cas où une invasion de poux ne provoque aucune démangeaison ! Pour être sûr, il va falloir enquêter un peu plus et trouver d’autres symptômes concordants.

 

Symptôme 2 : Des points blancs sur les cheveux

Vous apercevez des points blancs à la racine des cheveux de votre enfant et vous imaginez immédiatement une colonie de lentes ! Il y a de fortes chances pour que ce soit le cas, notamment si ces points sont localisés près du cuir chevelu. Pour en être sûr, essayez de les faire tomber en frottant les cheveux. S’ils tombent, il s’agit certainement de pellicules, ce qui arrive lorsqu’on a le cuir chevelu sec ou irrité. Par contre, si vous n’arrivez pas à les décoller, songez à commencer le traitement anti poux !

 

Symptôme 3 : Des points rouges sur le cuir chevelu

Les poux se nourrissent de sang. Si vous apercevez des points rouges sur le crâne, ce sont peut-être des piqûres. C’est d’ailleurs une réaction allergique au produit injecté lors de la piqûre qui entraîne des démangeaisons. La prochaine étape est de passer un peigne spécial aux dents très serrées, afin d’essayer de débusquer un pou.

 

Symptôme 4 : Des croûtes et des signes d’infection

Dans certains cas l’invasion du crâne par les poux peut favoriser une surinfection due au grattage. Il peut s’agir d’une infection bactérienne appelée impétigo, présente chez les jeunes enfants en collectivité et qui peut être contagieuse. En cas de doute, il est recommandé de consulter un médecin.